Arrivé à un certain niveau, c’est beaucoup plus élégant de ne pas laisser entrevoir le revers du tissu sans doublure.

Difficile de doubler la robe partout, cela grignote beaucoup de temps et de tissu. Par contre, certains endroits stratégiques méritent que l’on s’y investisse, comme le haut d’une robe (la partie derrière la poitrine) et les extrémités des manches.

Manches-retroussées-1       Manches-retroussées-2

 

Le patron est tiré du livre de Yasuko SHIBUYA, Oshare na kimono – wafu rifoomu (おしゃれなきもの・和布リフォ-ム  ISBN-13: 978-4777806409), aux pages 54 et 55. Disponible sur Yesasia pour 15,50€.

Etape 1: Découpez la doublure avec une largeur légèrement plus importante que la partie de la manche que vous voulez couvrir: disons largeur réelle +  3 cm.

Les coutures internes ne doivent pas être visibles lorsque l’on retrousse les manches, elles seront donc visibles que du verso de la doublure.

Etape 2: Ensuite, deux options s’offrent à vous:

Option 1) « Collez » le verso de la doublure sur le recto de la robe.

Le verso de la doublure est visible sur le recto de la robe.

Sur le côté verso de la doublure, cousez la doublure sur le bord de la manche, avec une marge de couture de 1 cm – 0.5 cm.

Une fois la doublure retournée à l’intérieur de la robe, c’est à dire verso de la doublure collé sur le verso de la robe, les coutures seront alors invisibles. C’est ce que j’ai fait pour la robe blanche et rouge ci-dessus.

Option 2) Ou vous pouvez faire l’inverse: « collez » le verso de la doublure sur le verso de la robe.

Le recto de la doublure est visible sur le verso de la robe.

Cousez la doublure légèrement repliée sur le bout de la manche.

Les coutures seront alors visibles comme pour la robe rose ci-dessous:

 

vetement-upcycle-12-1-800x1000vetement-upcycle-12-2-800x1000

Manches-retroussées-B-2  Manches-retroussées-B-3

 

Manches-retroussées-B-4  Manches-retroussées-5

Etape 3: Maintenant, il reste à fixer le haut de la doublure au milieu de la manche.

Option 1, la meilleure selon moi)

On voit bien sur les photos de la robe rose les coutures de fixation sur le revers mais pas sur le recto de la robe. Pour rendre l’assemblage le plus discret possible, j’ai entrepris à la main une sorte de couture invisible, pour l’extérieur.

Commencez de préférence au verso de la doublure (et non, au recto comme je l’ai fait), cousez sur le rebord  en formant des traits d’au moins un centimètre de longueur.

Sortez votre aiguille vers le recto de la robe et fixez par des tout petits points sur le recto. Si possible, faites des points sur la teinte qui correspond à celle du fil.

Evitez de faire trop de points à l’extérieur en faisant des traits d’1 cm ou plus à l’intérieur de la robe.

Option 2)

Comme pour la robe blanche et rouge, fixez le haut de la doublure à l’aide d’une couture à la machine, avec 1 cm replié à l’intérieur de la doublure.

Dans ce cas-là, il y a déjà une démarcation prévue par la patron de base. La manche est construite en deux parties (une petite manche attachée à la grande).

Donc, la nouvelle couture visible ne dérange pas l’harmonie de la manche, si vous essayez de coudre sur la ligne qui existe déjà.

 

C’est fini! Vous pouvez admirer votre travail.

Manches-retroussées-3

 

Le patron de la robe se trouve à la page 37 et 38 du livre de Minako Hayama, Jitsubutsudai katagami kimono rimeiku bukku (実物大型紙つきーきものリメイクブック – ISBN-13: 978-4522430873). Disponible sur Yesasia pour environ 19€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.