Dans l’article 18 Robe n.1 — la confection détaillée pas à pas , j’ai montré comment ajouter une ceinture cousue à l’intérieur de la robe. Une ceinture « extérieure », indépendante, pourrait paraître plus facile à réaliser pour des débutants. Mais les effets visuels sont différents.

Vêtement-upcyclé-8-3

Ici, j’ai mis en place (par flemme essentiellement) un seul passant, au-dessus de la poche. La ceinture est bâtie à partir de la même étoffe, avec du fil métallisé rose.

Vêtement-upcyclé-8-4

 Ce modèle est tiré de la page 6 (présentation) et 10 (patron) de Massugu tenuide kantan kimono rimeiku

 

 La robe suivante a une ceinture qui détonne par rapport au motif de la robe qui est un peu chargé. J’ai fait un raccord ceinture blanche-robe rose, toujours avec du fil métallisé rose. Mettre deux passants me permet de nouer ma ceinture à l’arrière, et resserre la taille discrètement. Et j’aime beaucoup l’effet – papillon que le nouage produit dans le dos.

Vêtement-upcyclé-12-3

Les passants sont du même motif que celui de la robe. On les remarque à peine quand il n’y a pas de ceinture. J’ai cousu deux bandes de tissu de même largeur, comme décrit dans l’article « Bracelet de montre« .

Sur le recto de la robe, sur  chaque côté, à la couture entre la face avant et arrière de la robe, j’ai cousu les passants, en repliant d’un demi centimètre maximum les bouts des passants.

Vêtement-upcyclé-12-4

La ceinture est faite de soie blanc cassé, provenant de la doublure. J’ai cousu l’un après l’autre quatre morceaux de tissu (le tout rassemblé fait plus de 2 mètres de longueur) de 9 cm de largeur (1/4 d’une largeur de kimono, donc la moitié d’un petit pan de tissu divisé par 2). Avec la marge d’un demi centimètre pour coudre la ceinture, il devrait rester 4 cm par face, soit 8 cm plié en deux.

Passée au fer, les marques de couture à l’intérieur de la ceinture se remarquent à peine.

La robe a été pas mal transformée (ajout de manches doublées, haut, ceinture avec passants). Le patron de base est disponible à la page 38 du livre de Minako Hayama, Jitsubutsudai katagami kimono rimeiku bukku

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.